Le campagnol amphibie.

Cette espère est dans le collimateur de l’Europe, comme le Grand hamster Alsacien. Il est important que les piégeurs de Ragondins et de Rats musqués sachent identifier cet animal, faute de quoi, certains « bons penseurs » pourraient nous mettre encore des restrictions sur le piégeage.

Mieux le connaître pour mieux le protéger !

Le Campagnol amphibie (Arvicola sapidus) est un rongeur semi-aquatique présent uniquement dans une partie de la péninsule ibérique et de la France métropolitaine.
En France, il serait présent sur la moitié ouest du pays, mais nous avons aucune donnée précise de sa répartition. Il semble pourtant avoir subi un important déclin dans les dernières décennies en France, comme ceci est constaté dans le reste de son aire de répartition (Espagne et Portugal). Les causes de cette régression ne sont pas exactement connues. Plusieurs sont évoquées : prédation par le Surmulot, concurrence avec le Ragondin et le Rat musqué, altération des réseaux hydrographiques, campagnes de dératisation, modification de l’agriculture au bord des cours d’eau, le maïs remplaçant les prairies naturelles.

Espèce autochtone (d’origine locale), le Campagnol amphibie ne crée pas de dégâts, ni aux berges, ni aux cultures: il n’est pas nuisible. Il fait partie de notre diversité biologique. De pelage brun foncé sur le dessus, brun plus clair sur le dessous, il fait environ 20 cm pour un poids de 165 à 280 g. Il possède une queue ronde de 10 à 14 cm. Ce rongeur est actif de jour comme de nuit. Aussi à l’aise dans l’eau que sur terre, il creuse son terrier dans les berges. Il se nourrit de joncs, de roseaux, des graminées des berges, etc.

Les piégeurs peuvent acquérir les connaissances nécessaires auprès des Fédérations Départementales des Chasseurs qui lors des formations de piégeage doivent présenter le Campagnol amphibie. Le piégeur, acteur sur le terrain, possède un rôle important dans la sauvegarde de cette espèce.

Le piégeur relâchera cette espèce locale, le piégeage doit être réalisé de façon responsable, en respectant la biodiversité. Si on utilise des pièges en X dans des zones où des campagnols amphibies auraient été signalé, il suffit de tendre le piège en écartant la fourchette, ainsi tous les rats qui passent à travers le piège, ne risquent pas de le déclencher.


Didier LEFEVRE


Déposer une annonce



Partager vos expériences avec nous

Vous souhaitez nous communiquer une expérience concernant le piégeage, merci de remplir ce formulaire ci-dessous.

    * En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande et de me contacter.
    Partagez vos expérience
    Nos magazines

    NEWSLETTER

      • CONTACTS

        Journal des Piégeurs

        1 rue de la passotte

        57070 Metz

        * En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande et pour permettre de me recontacter.