LES RENARDS ET LES CORVIDES.

Souvent en période de chasse les piégeurs lèvent le pied. La saison est terminée, il faut reprendre les activités de piégeage. On va remettre les installations en service. On vérifie le mécanisme des pièges, on remet de l’ordre dans les jardinets et les sentiers de piégeage qui ont souffert pendant la saison hivernale. On fait le nettoyage de printemps!
On prépare de nouvelles places, là où l’on a repéré de l’activité au cours de l’hiver. Il n’y a pas encore de feuilles, il faut repérer les anciens nids de corneilles et de pies, cela peut servir. Le printemps est une bonne période, il faut réguler les prédateurs avant que le petit gibier se reproduise. Fin mai, les premiers coups de téléphone pour solliciter les piégeurs, afin de capturer les renards qui s’introduisent dans les poulaillers. Allez-y sans hésiter, montrez votre savoir-faire, œuvrez pour mettre notre activité en valeur.

 

LES RENARDS.

Les femelles sont encore au terrier, elles vont mettre bas en avril, elles sont très discrètes, alors que les mâles sont en maraude, ce sont eux que vous allez prendre au piège à lacet ou avec un collet bien placé. Repérez discrètement les terriers où il y a une portée.
Pour les renardeaux, attendre la deuxième quinzaine de mai pour tendre la cage en gueule de terrier. N’y allez pas avant pour ne pas inquiéter la renarde qui aurait vite fait de déplacer sa portée. Ce piège est redoutable et vous capturerez tous les jeunes en 48 heures. Il faut introduire la cage sur une vingtaine de centimètres, puis la bloquer sur l’arrière. De chaque côté de la cage, on glisse des branches dans le sens de la longueur pour empêcher toutes échappées. On maintient la trappe ouverte avec un petit bout de bois, le premier renardeau la fera tomber lors de son passage. Le premier capturé, tous les autres suivent ! Bien obstruer toutes les autres gueules, toujours avec des branches dans le sens de la longueur et attention aux cheminées et autres trous moins fréquentés que vous pourriez oublier.

LES CORVIDES.

Pas de cadeau, il faut capturer les premiers couples de corneilles qui s’installent sur votre territoire. Rien de plus facile, dès que vous avez repéré un couple vous placez une cage à 3 compartiments avec un appelant corneille au milieu. Les 2 autres en voulant tuer ce concurrent vont rapidement se faire prendre. Il suffit de déplacer régulièrement votre piège sur le terrain au grès des observations, pour vous débarrasser de tous ces couples avant qu’ils ne se reproduisent.

Les corneilles noires sont de redoutables prédateurs de la petite faune de plaine. Maintenant, si vous avez des corbeaux freux, ou des corneilles noires en quantité, il faut utiliser une grande cage à corvidés. Associez-vous avec un agriculteur, pour placer et surveiller la cage, le monde agricole déplore également de gros dégâts dus aux corvidés.
On observe déjà les pies aux abords des anciens nids de l’année passée. Placez votre cage à pies avec un appelant à proximité, elles ne vont pas apprécier du tout! Dans un premier temps elles essayent de lui arracher les grandes plumes de la queue puis très excitées, voulant tuer votre appelant, elles vont se faire prendre. Votre appelant est délicat protégez le de la pluie et donner lui des croquettes et des œufs pour le maintenir en forme il en sera d’autant plus efficace.

Didier LEFÈVRE


Déposer une annonce



Partager vos expériences avec nous

Vous souhaitez nous communiquer une expérience concernant le piégeage, merci de remplir ce formulaire ci-dessous.

    * En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande et de me contacter.
    Partagez vos expérience
    Nos magazines

    NEWSLETTER

      • CONTACTS

        Journal des Piégeurs

        1 rue de la passotte

        57070 Metz

        * En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande et pour permettre de me recontacter.