ILS ONT DIT :

A propos du jugement du Conseil d’Etat au sujet des recours contre le Groupe 2. L’ASPAS a déclaré : Ces victoires et ces déceptions, démontrent bien l’incohérence du classement des ESOD en France. C’est précisément l’objet de la demande d’audit formulée en juin par 49 associations dont l’ASPAS (Non à la situation actuelle : inéquitable, biaisée et orientée exclusivement vers la destruction). Le prochain arrêté triennal sera adopté, sauf surprise, le 30 juin 2022. D’ici là, l’ASPAS et ses partenaires comptent bien continuer à dénoncer le manque d’objectivité et de vérification des déclarations de dégâts, et inciter le Ministère à tout bonnement abandonner la « liste de la mort » qui en découle une bonne fois pour toutes !

 

Une victoire en demi-teinte pour la LPO qui compte bien obtenir des modifications substantielles au prochain arrêté en préparation. La bonne nouvelle concerne le déclassement total du putois. Après deux ans de procédure, l’arrêt du Conseil d’Etat interdit désormais de tuer des putois à l’échelle nationale au titre de la régulation des « ESOD ». Il peut toutefois continuer d’être tiré en période de chasse. La LPO espère que cette décision ouvrira la voie à l’adoption par le ministère de l’écologie d’une protection stricte de l’espèce.

Bilan décevant pour les autres espèces, la LPO avait contesté pas moins de 56 classements « ESOD » dans 37 départements. Malgré des arguments étayés et circonstanciés, le Conseil d’Etat n’a prononcé au final qu’une poignée d’autres déclassements.

Beaucoup trop d’animaux continuent pourtant d’être indument tués en raison de leur classement ESOD, dont des centaines de milliers de renards. Dans un courrier adressé à la Ministre de l’Écologie dès le mois de mai, la LPO a déjà demandé de se baser enfin sur des données scientifiques, techniques et économiques sérieuses et d’envisager toutes les options non létales avant de prendre un nouvel arrêté macabre fixant la liste des espèces gênantes à éliminer aveuglement.

Déposer une annonce

Partagez vos expérience
Nos magazines

NEWSLETTER

    • CONTACTS

      Journal des Piégeurs

      1 rue de la passotte

      57070 Metz

      * En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande et pour permettre de me recontacter.