N° 105 – Mars 2017

Numéro 105 - Mars 2017

CE NUMERO EST ENCORE DISPONIBLE

AU SOMMAIRE

  • Éditorial
  • Nouvelles de l'UNAPAF
  • Colloque nuisible
  • Votre chien ou chat a disparu que faire ?
  • Jean Claude Barriol un trappeur du 13
  • Trucs et astuces pour le tir du renard à l’affut
  • Relevé des pièges à distance
  • Deux saisons du rat musqué (l’été)

EDITO

Loi biodiversité et après…

Après le Grenelle de l’environnement on a eu droit au cours de l’été 2016, à la « Loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages », loi communément appelée « Loi biodiversité ». Cette loi a été accouchée aux forceps par la représentation nationale car il a fallu moult lectures avant son adoption définitive. Il faut dire que c’est une loi un peu « fourre-tout » tant les domaines abordés sont variés. Elle ne comporte pas moins de 174 articles…

En ce qui concerne les piégeurs la principale mesure figurant dans cette loi se trouve dans l’article 157 : c’est la suppression des nuisibles, pardon du terme « nuisibles ». Il est remplacé par « espèces non domestiques » ou « susceptibles d’occasionner des dégâts » selon le cas. Ce changement, nous dit-on, ne change rien pour les piégeurs : c’est simplement pour différencier les « nuisibles » que l’on peut éradiquer (rat, souris, moustiques…) de ceux pour qui des actions ponctuelles d’élimination peuvent avoir lieu (renard, mustélidés, oiseaux…) sans que toute l’espèce ne soit concernée.

Est-on sûr que, à plus ou moins long terme, cela ne changera rien ? Un protecteur m’a dit un jour : « Je suis conscient que le piégeage ne met pas en péril les espèces, mais philosophiquement pourquoi piège-t-on ? ». On est alors en plein dans le doctrinal et là, la réalité de la vie courante n’a plus sa place : témoin le tout dernier Colloque interdisciplinaire organisé au Ministère de l’Environnement intitulé « Colloque sales bêtes » sur la notion de nuisibles.

On a aussi maintenant, cerise sur le gâteau, « l’Agence pour la biodiversité ». Qu’en attendre ? La question se pose (ou ne se pose plus) quand on sait que son président d’honneur est Hubert Reeves, ancien président de la ligue ROC (Rassemblement des opposants à la chasse) et son directeur, Christophe Aubel, ancien directeur de « Humanisme et Biodiversité » qui a succédé à la ligue ROC. Jusqu’à maintenant, l’ONCFS, financé en grande partie par les chasseurs, n’est pas dans le périmètre actuel de l’AFB. Pour combien de temps ? L’AFB a besoin de sous…

Jean-Claude Saulnier
Président de l’UNAPAF

Partagez vos expérience
Nos magazines

NEWSLETTER

    • CONTACTS

      Journal des Piégeurs

      1 rue de la passotte

      57070 Metz

      * En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande et pour permettre de me recontacter.