N° 106 – Juin 2017

Numéro 106 - Juin 2017

CE NUMERO EST ENCORE DISPONIBLE

AU SOMMAIRE

  • Éditorial
  • Nouvelles de l'UNAPAF
  • Bon à savoir : Clôture de la saison de piégeage
  • Colloque sur le renard
  • Le déclencheur
  • ASDPCEA échinococcose alvéolaire

EDITO

Entre le piégeur lambda et le législateur… tout un monde !

Pour le premier, le piégeage est une passion qui s’inscrit dans son art de vivre, dans sa philosophie relationnelle avec la nature ; il se lève tôt le matin pour relever ses pièges … il y aura peut-être le goupil qui s’en est pris la semaine dernière au poulailler de sa voisine … ou pas … il se sent dans son bon droit en jouant le rôle de gestionnaire de la faune du territoire sur lequel il est commissionné !

Pour le second : le piégeage de telle ou telle espèce «susceptible d’occasionner des dégâts » est-il toujours d’utilité publique? Des preuves !!!

C’est donc à coup de constats de prédation, dégâts chiffrés, comptages que nous devons régulièrement apporter au législateur un son de cloche différent et certainement plus proche de la réalité que celui de nos détracteurs pour justifier la continuité du piégeage utile.

Investi depuis plus d’un an et demi dans l’association des piégeurs des Bouches-du-Rhône «Les Trappeurs du 13», j’ai rapidement pris conscience de l’importance de la communication non seulement avec les adhérents, mais avec tous les acteurs du monde cynégétique et agricole, sans oublier le grand public !

C’est donc à nous, responsables d’associations de piégeurs, aidés de représentants de secteurs efficaces et dynamiques, soutenus par les fédérations et les présidents de sociétés de chasse d’aller à la rencontre du piégeur lambda !

Ce dernier, pris en étau entre toutes les contraintes du piégeage, une règlementation qui change à coup de décrets suivant l’air du temps et les conjonctures environnementales, n’est pas toujours réceptif aux informations parfois mal perçues parce que mal expliquées ou mal transmises ou transmises en retard !

Le cas de l’enquête pie illustre parfaitement cette difficulté qui réside non pas dans l’application de son protocole (même si la troisième étape nécessite une observation plus affinée pour différencier un jeune d’un adulte, ce qui ne devrait poser aucun problème pour nous), mais surtout dans l’explication du «pourquoi cette enquête» et de son importance.

Notre rôle : informer, expliquer, soutenir, rassembler et impliquer tous nos amis piégeurs, en leur faisant prendre conscience que la bataille des chiffres ne fait que commencer face à l’ASPAS, FNE, H&B, LPO …

Et si demain il faut faire une enquête sur une autre espèce, remontons nos manches sans rechigner. Anticipons les attaques en restant unis et motivés pour défendre notre passion, le piégeage !

Jean-Luc LACCHINI
Président de l’APA 13

Partagez vos expérience
Nos magazines

NEWSLETTER

    • CONTACTS

      Journal des Piégeurs

      1 rue de la passotte

      57070 Metz

      * En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande et pour permettre de me recontacter.