N° 97 – Mars 2015

CE NUMERO EST ENCORE DISPONIBLE

AU SOMMAIRE

  • Nouvelles de l'UNAPAF.
  • Les renards et les corvidés.
  • 44 - Putois à nouveau nuisible.
  • Le renard et les souris
  • La corneille et le renard
  • Billard au tas de fumier
  • Portrait d'un piégeur du 38
  • Le piégeage conserve l'homme

EDITO

12 années à la tête de l’association des piégeurs agréés de Tarn et Garonne.

C’est en 2003 après quelques années passées en tant que membre du Conseil d’Administration que je me suis retrouvé à la présidence de l’Association des Piégeurs Agréés de Tarn et Garonne
(APATG).

Un challenge difficile quand on connaît le niveau, la qualité, le travail remarquable que m’a laissé le précédent Président Claude Crivellaro qui lui même a succédé à Patrick Le Penven.
Deux grands personnages qui ont œuvré à la création de l’APATG en 1987 après la formation obligatoire des piégeurs agréés et qui en ont fait une institution départementale essentielle.
Je me retrouve donc à 31 ans président d’une association reconnue et incontournable de notre département (82).
Élu pour un mandat de 6 ans administrateur à la Fédération des Chasseurs de TG, j’ai préféré démissionner au bout de 3 ans « trop de divergences, pas les mêmes intérêts ; politique oblige »
Je continue donc à défendre comme tous les autres APA de France l’activité de bénévole que mènent les piégeurs.
Que d’injustices concernant notre activité rencontrées pendant toutes ses années, peu d’avancés même si on peut penser le contraire, et cela malgré l’énorme travail accompli avec l’UNAPAF.

Que de négligences de la part du monde cynégétique, agricole, politique. Nous dérangeons un nouvel ordre établi où l’on souhaite nous voir disparaître, même si l’on nous dit que nous sommes indispensables.
Les discours, les textes de loi incohérents, ça suffit !!
Va-t-on revenir vers des choses simples efficaces, justes; les ruraux et leurs activités seront-ils reconnus comme ils devraient l’être ?
Je le souhaite.
Pendant ces 12 ans, cela aura été difficile, je me suis battu pour le monde du piégeage, du mieux que j’ai pu, un combat usant, parfois décevant, mais en même temps intéressant, enrichissant et passionnant.
Mais il faut savoir s’arrêter et c’est pour moi le cas aujourd’hui.

Je souhaite bonne chance à mon successeur et à son équipe pour la suite, longue vie à l’APATG et notre cause.
Merci à la grande famille que forment les piégeurs !!
12 années à la tête de l’association des piégeurs agréés de Tarn et Garonne.

Gabriel GIBERT
Président APATG (82)

Partagez vos expérience
Nos magazines

NEWSLETTER

    • CONTACTS

      Journal des Piégeurs

      1 rue de la passotte

      57070 Metz

      * En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande et pour permettre de me recontacter.