N°121 – Mars 2021

CE NUMERO EST ENCORE DISPONIBLE

AU SOMMAIRE

  • Editorial
  • Infos diverses
  • Nouvelles de l’UNAPAF et attaques contre le Groupe 2
  • Petites annonces
  • Vison d’Europe
  • Technique : Piégeage et petit gibier
  • Technique : Le piégeage du sanglier
  • Photos des lecteurs
  • La communication, une priorité incontournable
  • La loutre d’Europe
  • Coup de gueule : Les réseaux sociaux
  • Le courrier des lecteurs
  • Technique : Support pour piège en X
  • A l’écoute des associations
  • Technique : la recette de Patrick, pour attirer les renards

EDITO

15 ANS DEJA !

Eh oui, en ces temps moroses, où l’on ne parle que de règlementation, d’interdits et de Covid, il nous arrive de penser à des moments, à des occupations, à des passions qui nous étaient particulièrement agréables. Bien sûr, en dehors des obligations que nous avons tous, un peu de détente permet de vivre les difficultés plus facilement.

Après être passé par la case chasseur il y a 40 ans, je suis devenue « une femme chez les piégeurs » en 2006, déjà 15 ans… Et de ce fait Présidente des Piégeurs de l’Ardèche en 2016 ! Le temps passe à vive allure. Eh oui me direz-vous, bien sûr je ne suis pas la seule, j’ai aussi des amies, qui, comme moi sont piégeurs, à faire pâlir certains Messieurs avec les résultats de prises obtenus.
La passion de la chasse et du piégeage ne s’invente pas, on aime ou on n’aime pas ! Ça ne se discute pas. Mais quel plaisir de se promener dans la nature… seule ou avec ses chiens, avec ses outils pour poser cages, collets ou pièges dans des endroits où se remisent « Les espèces susceptibles de causer des dégâts ! « (loin de la civilisation, de la ville et de ses problèmes, où l’on est inquiète à chaque coin de rue…)
Comme me disait mon Maître Henri VOLLE, les piégeurs ne sont pas là pour éradiquer certaines espèces dites « nuisibles » mais bien pour réguler les animaux qui posent souci. Il avait plaisir de dire « Le renard ne me pose pas de problème lorsqu’il est en haut de la montagne, mais dans mon poulailler : ce n’est pas sa place » je suis bien d’accord avec lui, et vous aussi, je pense !

L’écologie a ses limites, des particuliers nous appellent pour intervenir à leur domicile afin de faire cesser les dégâts de fouines, renards ou autres. Soyons exemplaires et prudents dans nos actions, car le piégeage est en danger.

En attendant des jours meilleurs pour continuer votre et notre activité de piégeage, prenez bien soin de vous et de vos familles en cette période de pandémie.

Ghislaine BRUN
Présidente des Piégeurs de l’Ardèche (07)

Partagez vos expérience
Nos magazines

NEWSLETTER

    • CONTACTS

      Journal des Piégeurs

      1 rue de la passotte

      57070 Metz

      * En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande et pour permettre de me recontacter.