N°115 – Septembre 2019

CE NUMERO EST ENCORE DISPONIBLE

AU SOMMAIRE

  • Editorial
  • Infos diverses
  • Etude sur le raton laveur
  • Petites annonces
  • L’UNAPAF et le Journal des Piégeurs aux salons
  • Groupe 2 : Signature de l’arrêté, on fait le point
  • Piégeage du blaireau en toute légalité
  • Journée de démonstration de pièges à Lauris
  • Le lac de Puydarrieux
  • Photos de lecteurs
  • Tuberculose bovine dans la faune sauvage
  • Le goupil à l’affût
  • Le courrier des lecteurs
  • A l’écoute des associations

EDITO

LIBERTE …

 Aujourd’hui si vous désirez assister à une corrida, manger de la viande, chasser, pêcher, piéger il faut au préalable demander … mais demander à qui ? A des Antitouts Verts, qui s’autorisent à penser pour notre bien-être !

 

En effet vous avez tous entendu parler, cet été, de ce couple de commerçants gérants d’un supermarché qui a été littéralement lynché sur les réseaux sociaux suite à un safari en Afrique. Et que dire de l’attitude lamentable du groupe Super U qui aussitôt les congédie ? Plus un chasseur ni sa famille ne doit mettre les pieds dans un magasin U, au moins nous ne salirons pas leur belle image de NUL. Un vétérinaire a également été l’objet du même harcèlement sur les réseaux sociaux. Que dire de ces boucheries attaquées ? 3 pelés décident que l’on ne doit plus manger de viande, mais de quel droit ? On est encore libre de manger ce que l’on veut !

 

Nous assistons sur tout le territoire national à des actions contre la chasse, attaque de veneurs, des miradors couchés, des bâtiments de fédération ou des chalets de sociétés de chasse tagués, incendiés. On nous a relaté des heures durant que des permanences de députés avaient été taguées, criant au scandale, à une atteinte à la liberté et parallèlement on a fait 5 mn sur l’incendie de la FDC de l’Ardèche… Cherchez l’erreur.

 

Pour le piégeage c’est pareil, une poignée d’individus aimeraient voir notre activité supprimée, ils font monter la pression avec de fausses informations, utilisent nos données pour nous attaquer. Sans nos chiffres ils n’ont rien à part des affirmations sans preuve. Quand on regarde les avis de la consultation, donnés contre le projet d’arrêté du Groupe 2, la majorité est carrément opposée au  piégeage. Il y a aussi des revendications des associations de protection de la nature qui demandent  « l’arrêté aurait dû être modernisé en tenant compte des évolutions des mentalités et demandes sociétales : souffrance animale et conditions de piégeage, déclin de la biodiversité dans son ensemble ». C’est-à-dire ce que nous nous pensons pour les autres … car nous on sait ce qui est bon !

À force de faire monter la haine sur les réseaux sociaux, demain, un Père Vert va s’en prendre physiquement à un piégeur.

Notre Liberté fout le camp, une poignée de militants extrémistes décide pour nous et tente de nous imposer leur vision du monde.

Didier LEFEVRE

Président de l’UNAPAF

 

 

 

 

 

 

Partagez vos expérience
Nos magazines

NEWSLETTER

    • CONTACTS

      Journal des Piégeurs

      1 rue de la passotte

      57070 Metz

      * En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande et pour permettre de me recontacter.